Série

Je crois que j’ai toujours peint en série. Celles d’hier n’étaient pas dans la même forme, ni dans la même approche que celles d’aujourd’hui. Ma pratique artistique est devenue plus politique, puisqu’il s’agit de mettre en lumière les répétitions de l’histoire du monde. C’est banal que de dire l’histoire se répète… Mais il est plus complexe de vouloir en faire état sous une forme esthétique. La série n’est donc jamais simplicité, et à celui qui s’y engage, elle promet non pas des facilités mais des complexités.

El paso del Ebro

Je n’ai qu’à de rares exceptions, parlé de la guerre d’Espagne en peinture. C’est quelque chose de trop proche, quelque chose qui fait partie intégrante de ma personne et pourtant je n’en ai jamais été acteur. La rencontre avec le superbe texte « TRACES » de Joan SERRA, m’a fait définitivement comprendre qu’on ne peut oublier d’où l’on vient.